Auteur: Damien Fuzeau

Avatar
- Product Owner -Damien Fuzeau a rejoint l'équipe 4D Product en février 2019. En tant que Product Owner, il est en charge de la rédaction des user stories, puis de leur traduction en spécifications fonctionnelles. Son travail consiste également à s'assurer que les implémentations de fonctionnalités livrées répondent aux besoins des clients.Damien est diplômé de l'Université de Nantes en génie logiciel. Il a passé plus de 23 ans dans son ancienne entreprise, d'abord en tant que développeur (découverte de 4D en 1997), puis en tant que responsable de l'ingénierie et architecte logiciel. Cette société est un partenaire OEM de 4D et a déployé des logiciels d'entreprise basés sur 4D pour des milliers d'utilisateurs, sur des centaines de serveurs. Damien est donc habitué au développement et au déploiement 4D dans un contexte multi-langues.
Produit blank

Explorer les possibilités de GitHub Codespaces avec 4D

GitHub offre de puissants outils aux développeurs. L’un d’entre eux est Codepaces, qui vous permet de développer du code stocké dans un repo GitHub en ligne, où que vous soyez, à l’aide d’une instance intégrée de Visual Studio Code.

C’est également le cas pour les projets 4D!

Découvrons cet outil puissant et voyons une nouvelle façon de coder !

Produit blank

L’extension 4D-Analyzer pour VS Code utilise automatiquement Tool4D

Nous sommes heureux d’annoncer une nouvelle simplification utile dans l’extension 4D-Analyzer pour Visual Studio Code !

Cette fonctionnalité vise à rationaliser le processus de démarrage et d’amélioration du développement avec VS Code pour 4D.

Jusqu’à présent, l’extension 4D-Analyzer pour VS Code nécessitait une application 4D (4D, 4D Server ou tool4d) fonctionnant en arrière-plan. Cette configuration permettait à l’extension de communiquer avec le serveur 4D LSP (Language Server Protocol).
Toutefois, cette exigence a été supprimée avec la sortie de la version 0.2.0 de l’extension.

Produit blank

Amélioration de la gestion du catalogue pour les systèmes de contrôle des versions

En réponse à vos précieux commentaires, nous avons amélioré l’architecture des projets 4D.

Traditionnellement, le fichier de catalogue contenait toutes les informations relatives à la structure du projet, y compris les informations graphiques telles que les couleurs ou les positions appliquées aux tables, aux champs et aux relations. Désormais, ces informations peuvent être stockées dans un fichier distinct, ce qui simplifie l’examen des pull requests et la gestion des conflits de merge dans les systèmes de contrôle de version.

Penchons-nous sur les spécificités de cette amélioration.

Produit blank

Une nouvelle façon de traiter les erreurs

Nous avons récemment introduit un nouveau mécanisme de gestion des erreurs en utilisant la nouvelle commande throw().
Il s’agit de la première étape vers un nouveau système de gestion des erreurs, positionné aussi près que possible du code qui les génère.
Dans la phase suivante, avec 4D v20 R4, nous étendons cette approche pour intercepter les erreurs pendant l’exécution d’une expression.
Entrons dans les détails.

Produit blank

Déclaration simplifiée des paramètres de méthodes

Dans leur quête de pratiques de codage efficaces, les développeurs 4D configurent généralement les paramètres du chemin de compilation pour améliorer les vérifications de la syntaxe et du typage, minimisant ainsi les erreurs lors de l’exécution du code en mode compilé. Voyons comment les prototypes de méthode #DECLARE permettent de gagner du temps et d’améliorer la sécurité du code.

Produit blank

Export de la définition de la structure en HTML

Le partage des définitions de structure avec des collègues, des utilisateurs ou des clients est simplifié avec l’utilisation du format HTML.

Dans 4D, les définitions de structure sont présentées en XML+XSL, que les navigateurs rendent sous forme de HTML pour faciliter la lecture humaine et l’analyse du contenu par l’ordinateur.

Toutefois, les restrictions récentes imposées par les navigateurs empêchent les fichiers locaux d’utiliser certaines ressources externes, à moins qu’elles ne proviennent du web. Pour résoudre ce problème, 4D a maintenant réorganisé cet export dans un format HTML+CSS, offrant l’option d’exporter soit du XML comme auparavant, soit directement du HTML.